Je-ne-sais-quoi • 3 bis f

SAISON 2014 au 3bif

Je-ne-sais-quoi

de septembre à décembre

jenesaisquoi atelier art visuel video cinema 3bisf guillaumeloiseau

Atelier arts visuels, Cinéma
Les mardis de 10h à 12h et mercredis de 14h à 16h 3bisf
à partir du 3 octobre 2013 et jusqu’en juin 2014

 

« je-ne-sais-quoi » installation audio-visuelle, 3bisf, 2014

Les suites de l’atelier « presque-rien » sont évidement un « je-ne-sais quoi » en référence à Vladimir Jankélévitch. Derrière ce titre il y a bien une intuition : celle de s’écarter de l’enceinte du 3bisf pour explorer l’hôpital Montperrin.

La proposition de départ était ainsi formulée :

Imaginer tout l’Hôpital Montperrin comme un vaste décor de cinéma. Pour chaque séance de prise de vue choisir un lieu et y filmer une micro-fiction. Voire comment à l’aide d’une caméra et un peu d’éclairage, nous remodelons l’espace qui nous ait donné en scénettes décalées.

Dans un premier temps nous écrivons le projet et faisons un repérage de lieux. Puis, la proposition d’un plan séquence est faite. Nous visionnons quelques extraits de films qui font sens : La Soif du mal, Orson Welles, 1958, Soy Cuba, Mikhaïl Kalatozov, 1964, L’Arche russe, Alexandre Sokourov, 2012.

jenesaisquoi atelier art visuel video cinema 3bisf guillaumeloiseau guillaume loiseau storyboard
Le plan séquence est un exercice assez ardu qui met en jeu l’habilité de l’opérateur. Pour filmer nous utilisons un stabilisateur (brushless gimbal, came7000).
Mais surtout, le plan-séquence sous-entend à la fois le temps réel, mais aussi une parfaite cohésion de chacun des figurants. C’est ainsi un dispositif de prise de vue propice à la performance ; à mis chemin entre écriture et improvisation. Il favorise le lien entre les participants, les attention mutuelles, la bienveillance et l’effort collectif.

Dans ce contexte nous redécouvrons l’hopital Montperrin comme un vaste décors de micro-actions performatives.

 


 

Fermer le menu