Projet initial

Le projet s’inscrit comme l’un des dispositifs de soutiens à l’art de l’association ƒ’ – fprime

vidéo réalisée pour mettre en place un financement participatif

Pendant le confinement, j’ai mis en place un dispositif de captation multi-cam (un mini plateau de TV). Pensé pour répondre aux difficultés du secteur culturel qui ne pouvait accueillir du public, ce dispositif permet de diffuser des événements en live sur internet (conférences, spectacles, concerts etc…) et aussi d’imaginer des ateliers avec une interaction directe du public via les tchat.

live stream atem mini

Développement du projet

   L’outil est fonctionnel. Il peut être plus que ça.

   C’est un équipement léger et facile à mettre en place. En le modifiant, il sera possible de le faire fonctionner exclusivement sur batterie pour le rendre transportable et autonome en énergie. Ainsi il sera possible de le déployer en pleine nature !

L’idée est d’en faire un medialab itinérant inspiré des tiers lieux développé par movilab. Si je prends l’exemple du tiers lieux c’est que je partage un certain nombre des valeurs qu’ils véhiculent. L’artiste Jean-Paul Thibeau avec qui, je travaille régulièrement, parlerait sans doute d’un «meta-radeau». Je préfère cette formulation plus poétique et évocatrice d’un bricolage d’objets hétéroclytes, d’expérimentations plastiques, d’explorations performatives et sociale etc…

Des valeurs

C’est un outil créatif, convivial et fédérateur.
Il permet de faire des «trucs» (expérimenter, bricoler, rater….) et de faire société. De rassembler des personnes venues d’univers différents – voire contradictoires – de se rencontrer, se parler et créer ainsi un « langage commun » pour réaliser ensemble un projet.

C’est aussi un outil porteur d’idées qui se doit d’être mutualisé selon nos affinités à l’exemple de le poste des Parasites.

Et si l’idée est de le rendre mobile, c’est aussi un moyen d’aller à la rencontre des porteurs de projets du Territoire.

Enjeux pédagogique, ateliers etc...

Parfait dispositif de diffusion de contenus pédagogiques, de suivis de mooc, de webinaires etc… c’est aussi une plateforme d’ateliers à part entière.

Le travail peut être répartis en 4 temps :

      1.  Lecture d’image : Comprendre et imaginer le live d’une webTV (regarder des exemple, comprendre le fonctionnement, répartir les rôles : cadrage, régie, présentateurs, invités…)
      2.  Favoriser l’implication et la recherche : choisir les sujets, les invités, cibler le public, écrire un script, des questions et le chemin de fer de l’émission.
      3.  Initiation au techniques de l’AV. pour fabriquer du contenu (habillage, reportages, plans de coupe, archives, tourner/monter, pixilations etc…)
      4. Expérimenter en le faisant “pour de vrai” : com sur l’événement, mise en place d’un plateau, de la régie, diffusion du stream.

C’est un travail très complet, à la fois dans l’apprentissage d’un rapport critique à l’image, dans la variété des techniques audiovisuelles abordées, dans l’exigence de l’écriture rédactionnelle… Par dessus tout, c’est un véritable travail social : Individuellement, c’est un super booster d’estime et de confiance en sois. Collectivement, ça implique beaucoup d’écoute, de bienveillance et d’entraide.

  • Post category:WIP